Vivalangues - voyages linguistiques

Zoom sur les familles d'accueil

Nos séjours s'adressent aux adhérents, de l'école élémentaire à l'enseignement supérieur, et aux adultes, individuels ou groupes, ayant besoin d'une remise à niveau en langues étrangères ou souhaitant vivre une expérience de découverte d'une autre culture. Nous proposons ces séjours avec différents modes d'hébergement : famille d’accueil, résidence, auberge de jeunesse, campus, college ...

Pour les séjours en hébergement collectif, un descriptif détaillé vous sera fourni avant signature du contrat de vente.

Pour les séjours en famille, il s'agit du type d’hébergement «traditionnel» qui permet de découvrir un autre mode de vie, de culture. Vous trouverez ci-dessous les informations principales :
Que faut-il entendre par famille ?
Les familles d’accueil peuvent être : un couple avec ou sans enfants; un couple plus âgé, dont les enfants ont quitté le foyer, disposant ainsi de plus de temps à consacrer à son hôte; une famille monoparentale : une mère et ses enfants; une dame seule, dans ce cas très disponible.
La présence d’enfants n’est pas garantie, celle-ci ne pouvant être considérée comme un gage de succès à cause des différences de mentalité entre les jeunes d’une même tranche d’âge mais de culture et de pays différents. De même, la présence effective de tous les membres de la famille d’accueil indiqués sur la «fi che famille» n’est pas garantie pendant le séjour.
Les familles fournissent le linge de toilette et les draps. Elles assurent sur demande en général une fois par semaine l’entretien du linge (non délicat). Il n’est donc pas nécessaire d’emporter trop de bagages.
A noter que les USA ont toujours été un pays d’intégration et un véritable «melting pot» international pour les ressortissants de toutes origines (Asie, Afrique, Inde, Océanie, etc...) et principalement Amérique Latine ou du Sud. C’est la raison pour laquelle bien que la langue officielle soit «l’American English», il est courant que beaucoup de familles bilingues continuent à pratiquer leur langue d’origine maternelle.
C’est principalement le cas dans des Etats du Sud (Floride, Texas, Californie) où l’Espagnol est de fait la 2ème langue voire la 1ère langue dans certaines communautés. Aux USA, il est possible que deux ou trois familles se relaient pour assurer l’accueil d’un participant ou qu’une famille souhaite recevoir deux enfants pour faciliter leur intégration ou simplement parce qu’elles ont 2 enfants et veulent un «correspondant» pour chacun. C’est la raison pour laquelle, bien que cela soit généralement le cas, nous ne pouvons garantir contractuellement que votre enfant sera le seul francophone. D’autre part, compte tenu de l’urbanisme et du gigantisme de certaines villes, il est inconcevable de croire que l’on peut être logé à proximité d’un ami ou en plein centre de la ville choisie. À noter que les transports en commun sont très souvent inexistants et que les participants ne seront pas autorisés à se déplacer seuls. Des accueils à 2 peuvent cependant être proposés en conséquence de conditions et/ou circonstances exceptionnelles dans la région de séjour. Dans ce cas, il ne sera consenti ni remise, ni réduction, ni défraiement de quelque nature que ce soit. Cela peut correspondre aux désirs des familles d’accueil et ne peut en aucun cas être considéré comme rupture de contrat.

Qui sélectionne les familles et comment les enfants sont-ils répartis ? Sur quels critères ?
Dans tous les pays, les familles sont choisies par nos responsables locaux que nous sélectionnons avec le plus grand soin. Nous les rencontrons régulièrement et sommes en contact permanent avec eux pour la préparation de nos séjours selon un cahier des charges précis conforme à la norme NF/EN 14804 et à la charte UNOSEL.
La sélection des familles est exigeante et sévère et s’opère sur trois critères principaux : la bonne réputation et l’honorabilité, les valeurs morales (enquête auprès des autorités locales); la chaleur de l’accueil, le confort et l’hygiène du foyer.
Nos organisateurs locaux les choisissent le plus souvent parmi leur propre famille ou leurs relations : voisins, amis… grâce à leurs relations, par annonces dans la presse, à la radio ou à la télévision, par des réunions d’information dans les écoles et par l’intermédiaire des congrégations religieuses et associations diverses. Les candidatures des familles font ensuite l’objet d’une enquête approfondie avec visite de contrôle, enquête de moralité, fourniture de références émanant de personnalités représentatives de l’environnement social de la communauté.
Seules les familles honorablement connues et particulièrement chaleureuses dans les rapports humains sont retenues. La race, la couleur de peau, la composition, la religion, l’origine ethnique, le niveau social ou l’orientation sexuelle des familles hôtesses et/ou de leurs membres ne font pas partie de nos critères de choix. Il faut être prêt à accepter de séjourner dans une famille présentant des caractéristiques différentes. Il est fréquent que les familles pratiquent une religion, assistent aux offi ces le dimanche et demandent aux jeunes s’ils veulent y participer. En aucun cas, cela ne peut s’apparenter à un acte de prosélytisme. Il faut se préparer à respecter les croyances
des familles d’accueil sans pour autant les partager. Ces situations ne peuvent en aucun cas constituer un obstacle rédhibitoire. Les familles ne sont pas tenues de proposer une activité de substitution le jour de l’offi ce religieux. Etre invité à assister à un office ou à ces prières est une manière de comprendre et d’apprécier la vie locale et familiale.
A noter que toutes les familles n’ont pas un ordinateur avec accès internet. Il est important de savoir que dans leur grande majorité, les familles sont «non fumeurs» et que par conséquent elles n’autorisent pas la consommation de tabac tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. De manière générale, la possession, la consommation de tabac, alcool (bière incluse) sont interdits aux mineurs (l’âge de la majorité diffère selon les pays, aux USA : 21 ans). Des amendes significatives peuvent être infligées aux contrevenants. Cela s’applique aussi aux produits illicites.
Cette interdiction s’étend aussi selon le pays à tous les lieux publics quels qu’ils soient. La possession ou la consommation de ces produits constitue une cause de renvoi immédiat sans indemnités, le rapatriement non accompagné étant entièrement à la charge des parents ou responsables légaux.
La répartition des inscrits dans les différentes famille est confiée également à nos organisateurs locaux qui effectuent leurs choix en fonction de leur connaissance des familles et des renseignements communiqués sur les participants, afi n que ceux-ci puissent s’intégrer facilement. C’est la raison pour laquelle les rubriques de la demande d’inscription doivent être renseignées avec le plus grand soin car elles conditionnent le succès de l’adaptation en milieu étranger. C’est aussi parfois la famille elle-même qui choisit le participant qu’elle va recevoir, après avoir pris connaissance du dossier spécifique transmis via nos organisateurs locaux. Elle ne va pas bouleverser son mode de vie. Chacun continuera de
vaquer à ses occupations habituelles, nous ne pouvons donc nous engager à ce que la famille prévoit un programme d’activités quotidiennes et d’excursions sur place. Sauf cas exceptionnel, les familles se trouvent à environ 10 à 45 minutes à pied ou en transports en commun des lieux où se déroulent les activités et/ou cours. Vivalangues s’engage à résoudre le plus rapidement possible, en général sous 48 heures (hors jours fériés et week-end), tout problème signalé pendant le séjour qui pourrait survenir entre un participant et sa famille d’accueil.

Les adresses des familles : quand sont-elles transmises ?
En principe, quelques jours avant le départ (composition de la famille, profession du ou des parents, coordonnées du professeur français responsable du groupe et/ou celles du correspondant local ou de l’organisme réceptif responsable de l’accueil). Lorsque l’inscription s’effectue moins de deux mois avant la date du séjour, ou en cas de désistement de la famille hôtesse, les adresses peuvent n’être communiquées qu’un ou deux jours avant le départ, voire le jour du départ. Mais en aucun cas le participant ne part sans l’adresse de sa famille. À noter que des changements de dernière minute restent possibles en cas de problèmes familiaux imprévus (maladie, accident, décès etc.). Si ces changements interviennent au tout dernier moment, il se peut que les coordonnées de la famille soient données à l’arrivée. Dans ce cas, nous demandons au participant d’appeler ses parents pour les prévenir.

Vivre et apprendre les langues avec vivalangues